Accueil Psynews Rechercher A propos contacts credits
  Vous n'êtes pas identifié Ouvrir session S'inscrire
Vous êtes ici : Accueil » Culture

« Octobre 2004 »
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Ouvrir session
Nom d'utilisateur

Mot de passe

 

Culture

Niveau supérieur

 Titre   Description 
G.M.S. GMS : cet acronyme, nom d'un des groupes les plus connus de la scène Psy Trance, signifie Growling Mad Scientists.
Petite histoire du mouvement Goa Hello, Je m'appelle Jeff, j'habite pour le moment aux pieds des Alpes, et je bosse en CDD dans un centre de recherche. J'ai découvert la Psy Trance grâce à un de mes amis qui m'a prêté le single "LSD" d'Hallucinogen lorsqu'il est sorti en 1995. Depuis, c'est resté mon genre musical favori, malgré quelques fougueuses incursions du côté black/death metal.
Infected Mushroom Erez Aizen, né en 1980, a appris à jouer de l’orgue dès l’âge de 4 ans. A 11 ans, il commence à faire de la musique assistée par ordinateur. Il fut l’un membre du groupe Shidapu et travailla également avec DJ Jorg en tant que Shiva Shidpao. Il a sorti plusieurs CDs avec ces groupes, et également en solo sous le nom de I-Zen.
Juno Reactor La composition du groupe a beaucoup variée au cours des années, mais l'élément fondateur est toujours resté : Ben Watkins.
La Techno Parade a fait le plein Aucun incident à déplorer, et des teufeurs requinqués.
La Techno entre musée et getho A Lyon, la ville dégage un budget important pour le festival des Nuits sonores... et met la pression sur les bars branchés, accusés de faire trop de bruit.
Le succès de la parade n'apaise pas les inquiétudes du milieu techno Pendant que les chars ont défilé à Paris, attirant un nombre record de participants, la police s'est opposée à la tenue d'une soirée à Vitry-sur-Seine avant d'en autoriser une version "sans bruit".